Une étude de l’UNIGE démontre l’effet positif de la médiation sur le cerveau

Collaboration entre la CSMC Romandie et le CISA (Swiss Center for affective Sciences).

Dans un article en cours de publication dans la revue scientifique Cortex (Volume 130, septembre 2020, pages 302-317), les chercheurs du CISA analysent les effets de la médiation sur l’état d’esprit de couples en conflit. On peut y lire que la médiation « améliore la résolution des conflits et est associée à une activité accrue dans le noyau accumbens, une région clé dans les circuits de récompense du cerveau» ce qui conduit à des taux plus élevés de résolution de conflits, et également à des taux de satisfaction plus élevés.

Félicitations à Halima Rafi, François Bogacz, David Sander et Olga Klimecki qui ont conduit cette étude . Très heureuse d’y avoir participé en tant que médiatrice, parmi plusieurs autres membres de la CSMC Romandie, sous l’impulsion de Jeremy Lack, président de la CSMC Romandie qui a mis en place cette collaboration prometteuse.